Le livre Animal Radical est disponible depuis mai 2020 en librairie ou en ligne, de préférence sur le réseau des libraires indépendants (ici ou , ou encore ici en Belgique).
Il est publié chez Lux éditeur, qui tient cette page sur ce livre.


Dossier de presse (par ordre chronologique)

Un entretien avec Roméo Bondon dans Ballast le 2 avril 2020
Deux pages d'entretien avec Florian Bardou dans Libération, 16-17 mai 2020
Des bonnes feuilles dans L'Amorce le 18 mai 2020
- Une recension par Alfred de Montesquiou dans Paris-Match le 30 mai 2020
- Un entretien  avec Jean-François Strouf sur Judaïques FM le 10 juin 2020
- Une recension par Sébastein Fontenelle dans Politis, le 22 juilllet 2020 (avec deux autres ouvrages)
- Un long entretien vidéo avec Manuel Cervera-Marzal sur Hors-Série le 18 juillet 2020
- Une recension sur le blog de Claude Guillon le 24 juillet
- Une autre mention par Mathieu Dejean dans Les Inrockuptibles... le 28 juillet 2020 (avec neuf autres ouvrages "pour ensauvager vos idées")
- Une recension dans Virage, revue de l'Association végétarienne de France (n°6, été 2020 sorti le 6 août)
- Un entretien avec Annie Desrochers (?) à Radio Canada (ici en mp3), le 10 septembre 2020
- Un entretien avec Eddy Caekelberghs à la RTBF (Belgique, ici en mp3), le 22 septembre 2020. 
- Une recension par Alexia Renard dans La Vie des idées le 5 octobre 2020
- Une recension par Alain Policar dans Raison présente, 2020/2 N° 214-215, pages 199-200

De Valérie Battaglia, normalienne, dramaturge, le 14 octobre 2020 : Le livre de Jérôme Segal permet d'approcher l'histoire d'un mouvement émancipateur oblitéré et souvent calomnié ou déconsidéré dans le monde francophone. L'antispécisme - lutte contre toutes les discriminations fondées sur l'appartenance à une espèce animale ou contre l'exercice d'un logos auto-défini. Une enquête menée dans les origines fondatrices de l'antispécisme (anarchisme, Commune, abolitionnisme, intellectuels témoins de la Shoah...), mais aussi dans les mouvements contemporains en France, Israel et Canada. Son livre aborde sans partialité les controverses qui les traversent, ce qui est rare. Outre les acteurs bien connus de ce courant d action et de pensée (de Jeremy Bentham à Louise Michel, de Primo Levi à Henry Spira, d'Henry Salt à Jacques Derrida...), j'ai fait de nouvelles rencontres passionnantes : Elisée Reclus, Marie Huot, Joe Strummer chanteur des Clash, les punk hard core de Vegan Reich, les pionniers d'Amirim en Israël, les Black Hebrew Israelite, les Black Vegan, et la sublime photographe Dora Kallmus - Madame d'Ora.
Le livre s'achève par un texte de Freud, qui explique la vexation narcissique que constitue l'absence de toute justification scientifique, de toute légitimité politique du suprémacisme humain. La radicalité de l'antispécisme consiste à admettre les conséquences morales du darwinisme et des découvertes de la science, de la biologie, de l'éthologie sur la conscience et la sentience animales et à en organiser les conséquences économiques (changement de modèle consumériste) et politiques (délégitimation de toutes les discriminations). Il n'est rien de plus pacifiste ni de plus salutaire.
"
L'antispécisme est politique. Il ne s'agit pas seulement de boycotter, une action qui reste individuelle et consumériste (puisqu'on ne boycotte que dans la consommation), mais d'appliquer une philosophie morale." Jérome Segal